Mon interview sur J20.ma

Quel est le meilleur conseil mode qu’on ait pu vous donner ?

 ‘La mode se démode, le style jamais’ dixit Coco Chanel.

Quelle personnalité représente une référence mode selon vous aujourd’hui ?

 Victoria Beckham, Miranda Kerr et Sarah Jessica Parker sont pour moi de vraies icônes de mode de notre temps. Elles ont chacune leur propre style bien défini, qui leur va parfaitement bien.

Que conseilleriez-vous à une femme pour trouver son propre style mode ?

 Elle doit d’abord connaître sa morphologie. Lorsqu’on connaît bien sa propre silhouette et ce qu’on peut porter et ce qu’on ne doit pas porter pour  se mettre en valeur, le reste est assez simple : il faut surtout rester soi-même et porter des vêtements dans  les quels on se sent à l’aise.

Vous considérez-vous comme une accro du shopping ?

 Je l’étais, mais je ne le suis plus, car avec mon métier, j’ai appris à être plus raisonnable et je fais aujourd’hui mon shopping de façon plus intelligente. Fini les achats spontanés – our presque – qui ont souvent pour résultat un article de plus dans le dressing, qu’on ne sait pas avec quoi porter.

A quel vêtement pourriez-vous être accro ?

Je suis accro aux chaussures et j’en ai une grande collection dont beaucoup pour des occasions.

Comment vous-trouvez le monde du mannequinat au Maroc ?

Ce domaine n’est malheureusement pas organisé du tout au Maroc et il y a tout à faire. Il n’y a même pas d’agence pour coacher les mannequins et ceux qui ont essayé d’en ouvrir une, ont assez rapidement fermé leurs portes par manque de moyens financiers. Les cachets de mannequins étant très bas au Maroc et le faible nombre de mannequins font qu’une agence aurait du mal à survivre. Les filles et les garçons qui veulent se lancer dans ce domaine doivent donc travailler chacun pour soi.

Selon Amina EL ALLAM quelle sont les critères de basse  d’une mannequine professionnelle ?

Les critères de base sont les mêmes au Maroc que partout dans le monde, même si ici on n’est pas aussi strict par rapport aux mensurations. Il faut être grande de taille, mince, et avoir un visage harmonieux avec une belle peau. Une belle chevelure est un atout supplémentaire. A part ces critères physiques, il faut avoir du caractère et la tête sur les épaules pour réussir dans ce métier qui n’est pas du tout facile.

Un conseil pour les nouvelles mannequins/modèles au Maroc ?

Il faut surtout ne pas laisser tomber ses études pour se lancer dans ce domaine, car rares sont celles ou ceux qui réussissent à vivre de ce métier. Au Maroc, cela est quasiment impossible. Par contre, si vous croyez avoir un bon potentiel, il vaut mieux envoyer votre dossier aux agences à l’étranger, qui seront en mesure d’évaluer vos possibilités de réussite dans ce domaine. On peut le faire facilement sur les sites de différentes agences. Sinon, il faut rester soi-même et apprendre à recevoir des critiques. Il faut également travailler dans le sérieux et dans le respect.

Quels sont vos projets d’avenirs ?

Je continue à travailler dans mon agence de conseil en image et j’espère pouvoir développer mes activités d’avantage. Je viens de lancer le service spécial mariée ‘Lunikwii’ avec le site Chicadresse.ma, pour offrir aux futures mariées la possibilité de faire appel aux professionnels pour faire de leur mariage le plus beau jour de leur vie.

Dernier mot pour les lecteurs de J20.Ma et les fans d’Amina Allam ?

    Je tiens à remercier tous mes fans qui me suivent depuis des années. Je suis heureuse de vous retrouver sur mon blog et ma page FB. Nous sommes devenus amis et j’ai l’impression de vous connaître, même si nous nous sommes jamais vus. Je vous souhaite à tous une heureuse année 2014, pleine d’amour, de joie, de santé et de réussite <3

http://j20.ma/amina-el-allam-le-monde-du-mannequinat-au-maroc-nest-pas-organise/

 

Share This Post