Roberto Cavalli – l’artiste aux imprimés animaux

A l’occasion de l’ouverture de la nouvelle boutique de Roberto Cavalli à Casablanca, je tiens à vous présenter ce designer italien.

Roberto Cavalli est né à Florence en Toscane. Il a fait ses études à l’Institut des Beaux Arts local, concentrant son travail sur l’impression textile. Alors qu’il était encore étudiant, il produisit une série d’impressions florales sur maillage qui attira l’attention de plusieurs manufactures de collants italiennes.

Au début des années 70, il invente et brevète une technique d’impression sur cuir révolutionnaire, et commence à créer des patchworks de différents matériaux. Il présente ces techniques à Paris, et reçoit immédiatement des commandes de sous-traitance émanant de « maisons » prestigieuses tels qu’Hermès ou Cardin. À 30 ans, il présente sa première collection sous son nom au salon du Prêt-à-Porter de Paris. Il ouvre sa première boutique en 1972 à Saint-Tropez.

À Milan en 1994, Cavalli présente les premiers jeans vieillis par projection de sable à haute pression (sand-blasted). Il ouvre la même année une boutique à Saint Barth, dans les antilles françaises, suivie d’autres à Venise et Saint-Tropez. En plus de sa collection principale, qui est vendue dans plus de 50 pays à travers le monde, Roberto Cavalli crée la ligne masculine « RC Menswear » ainsi qu’une ligne adressée aux ados et jeunes adultes, « Just Cavalli », lancée en 1998 et comprenant aujourd’hui du prêt-à-porter masculin et féminin, des accessoires, des lunettes, des montres, des parfums, des sous-vêtements et des maillots de bain. Existe également la collection « Angels & Devils », adressée aux enfants, et la collection « Class Line » qui comprend des sous-vêtements, chaussures, lunettes, montres et parfums. En 2002 Cavalli ouvre son premier café-store à Florence, l’habillant avec des imprimés animaux qui caractérisent sont style. Suit peut après l’ouverture à Milan du « Just Cavalli café » à la Torre Branca et d’une autre boutique sur la Via Spiga.

Source: Wikipédia.

 

Share This Post